Activité du capital investissement en 2014
03/04/2015 - 1 - 2

Activité du capital investissement en 2014

  • REPRISE DES INVESTISSEMENTS : + 35% / 2013
  • REBOND DES LEVEES TIREES PAR CELLES DE PLUS DE 1 MD€ : +24% / 2013
  • MONTANT RECORD DE CESSIONS
  • FAIBLESSE DU CAPITAL-INNOVATION
L’Association Française des Investisseurs pour la Croissance (AFIC) et Grant Thornton présentent aujourd’hui les résultats des statistiques de l’activité des acteurs français du capital-investissement en 2014.
 
Michel Chabanel, Président de l’AFIC, souligne : « En 2014 le capital-investissement français se porte mieux. Tous les indicateurs sont en amélioration : les levées de fonds auprès des investisseurs, les investissements dans les entreprises, la fluidité du marché des cessions. Ces bonnes nouvelles ne doivent toutefois pas masquer une réalité plus nuancée. Le capital-innovation connaît une année plus mitigée. Seuls les grands fonds ont un accès croissant aux investisseurs étrangers. Les assurances et mutuelles représentent une part toujours faible de nos souscripteurs en comparaison des montants qu’ils ont sous gestion. La part des fonds inférieurs à 1 Md€ reste encore très en deçà des levées d’avant crise. Nous espérons que l’année 2015 nous permettra de surmonter ces handicaps. L’examen en cours à Bruxelles des dispositifs fiscaux liés aux FIP-FCPI et au corporate venture, soutiens indispensables au développement des start-up en France, sera une étape structurante. Tout comme le projet de loi de création d’un nouveau cadre contractuel pour les investisseurs étrangers (la société de Libre Partenariat). Enfin, la constitution récente d’une commission AFIC dédiée aux investisseurs institutionnels devrait permettre de construire un dialogue positif avec les grands gérants de l’épargne française. »
 
PROGRESSION DES INVESTISSEMENTS, MAIS REPLI DU CAPITAL-INNOVATION
 
En 2014, 8,7 Md€ ont été investis, par les acteurs français du capital-investissement. Une progression de +35% par rapport à 2013, mais un niveau qui reste inférieur à ceux d’avant crise.
 
1.648 entreprises ont été accompagnées, un nombre supérieur à la moyenne de long terme (1.560 entre 2006 et 2013). Près de 75% sont des TPE et des PME. 86% ont leur siège social en France.
10 164 M€12 554 M€10 009 M€4 100 M€6 598 M€9 738 M€6 072 M€6 482 M€200620072008200920102011201220132014+ 35% par rapport à 20138 727 M€
 
53% des montants ont été investis dans de nouvelles entreprises, et 47% dans des entreprises déjà accompagnées. 94% des entreprises accompagnées ont reçu des tickets inférieurs à 15M€.
 
Le capital-développement a accompagné 923 entreprises (53% du total) pour un montant de 2,6 Md€, en hausse de +43% par rapport à 2013, après 2 années de repli. Les 272 sociétés en capital-transmission ont bénéficié de 5,5 Md€ d’investissement, + 39% par rapport à l’année précédente, dans la continuité du rebond amorcé en 2013. La situation reste préoccupante pour le capital-innovation. Tous les indicateurs sont en repli : les montants investis (626 M€ vs 642 M€ en 2013), le nombre d’entreprises accompagnées (438 vs 469 en 2013), et les intentions d’affectation des capitaux levés (828 M€ vs 1.375 M€ en 2013).
 
Les investissements les plus importants ont été réalisés aussi bien dans les secteurs traditionnels de l’industrie, des services et transports, des biens de consommation, que dans les secteurs d’avenir tels que le médical et la biotechnologie où le montant a doublé par rapport à 2013.
 
REBOND DES LEVEES, SURTOUT CELLES SUPERIEURES A 1 MD€
 
En 2014, 10,1 Md€ de capitaux ont été levés par les acteurs français du capital-investissement. Il s’agit d’un rebond de +24% par rapport à 2013, qui permet d’atteindre un niveau proche de la moyenne d’avant crise (10,5 Md€ entre 2005 et 2008). Ce chiffre doit néanmoins être nuancé par l’importance de la part des fonds supérieurs à 1 Md€, qui représentent 30% de la levée en 2014, contre en moyenne 12% sur la période 2006-2008. Parallèlement les fonds inférieurs à 1 Md€ restent encore nettement inférieurs au montant d’avant crise.
 
La collecte auprès des fonds de fonds a enregistré une progression spectaculaire (+142% / 2013). Les fonds de fonds sont devenus les premiers souscripteurs avec 27% du total des levées. Les compagnies d’assurance et mutuelles ne représentent que 16% de la collecte et sont en repli par rapport à 2013 (-23%). Elles sont au même niveau que la collecte auprès des personnes physiques et des family offices, preuve pourtant de l’intérêt important et croissant des particuliers pour le capital-investissement (+22% / 2013).
 
Les investisseurs étrangers couvrent 41% de la collecte (45% en 2013), soit une progression en valeur absolue de 14% (contre 32% pour la progression des levées auprès des investisseurs français en 2014).
 
L’accès aux investisseurs internationaux est proportionnellement plus important passé le seuil de 200 M€. Ainsi 47% des levées supérieures à 200 M€ s’effectue à l’international quand cette part n’est plus que de 22% pour des fonds inférieurs à 200 M€.
 
RECORD HISTORIQUE DES DESINVESTISSEMENTS
 
2014 est une année record en montants désinvestis au coût historique à 9,3 Md€, avec un total de 1.091 cessions proche du record de 2007 (1.093).
 
Cette dynamique a profité aux opérations de toute taille, avec quelques grosses transactions de référence. Elle résulte d’une très forte progression des montants de sortie auprès des industriels (2 Md€ vs 1 Md€ en 2013) et auprès des sociétés de capital-investissement (3,6 Md€ vs 1,6 Md€ en 2013).
 
Thierry Dartus, associé, Directeur du Département Transaction Advisory Services chez Grant Thornton précise : « L’année 2014 affiche un bon niveau d’activité sur tous les segments, plus particulièrement sur les levées de fonds qui retrouvent les niveaux observés ante-crise ainsi que sur les désinvestissements qui enregistrent un niveau inhabituel s’approchant des 10 milliards d’euros.
Les signes positifs d’activité observés au terme du premier semestre 2014 se sont ainsi confirmés voire pour certains, amplifiés sur la seconde partie de l’année.
L’abondance de liquidités, et l’accès facilité à la dette auront notamment permis de soutenir l’industrie du Private Equity tout au long de l’année écoulée.
Ces bons chiffres ne doivent cependant pas masquer certaines réalités. Les opérations primaires pourraient être plus nombreuses et l’activité du capital-innovation reste en berne faute de ressources.
Gageons que ces résultats puissent perdurer dans un contexte macro-économique chaotique marqué par un taux de chômage toujours aussi élevé, la reprise récente des discussions sur la dette grecque et une relance économique qui reste toujours timide ».
 
L’intégralité des statistiques professionnelles sur l’activité 2014 des acteurs français du capital-investissement est disponible sur www.afic.asso.fr/statistiques.
 
A PROPOS DE L’AFIC
L’Association Française des Investisseurs pour la Croissance (AFIC) regroupe l’ensemble des structures de capital-investissement installées en France : capital-innovation, capital-développement, capital-transmission et capital-retournement.
Actionnaires professionnels, les 275 membres actifs de l’association accompagnent et financent la croissance de près de 5000 entreprises en France en collaboration avec plus de 160 membres associés qui représentent les sociétés de conseil et de gestion partenaires des investisseurs et des entrepreneurs.
L’adhésion à l’AFIC constitue pour les sociétés de gestion une des conditions d’agrément requises par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) pour l’exercice de la profession.
Au-delà de sa mission de déontologie, de contrôle et de développement de pratiques de place, l’AFIC fédère, représente et assure la promotion de la profession du capital-investissement auprès des investisseurs institutionnels, des entrepreneurs, des leaders d’opinion et des pouvoirs publics.
Le capital-investissement, acteur essentiel de la croissance et de l‘emploi, contribue à l’amélioration du financement de l’économie, en particulier à destination des PME-PMI qu’il accompagne et soutient aux différents stades de leur cycle de vie, à la stimulation de la croissance et à la promotion de l’esprit d’entreprise.
Représentant plus de 20 % du marché européen, le capital-investissement français se classe au 1er rang en Europe Continentale par la densité de ses interventions : il n’y a pas d’autre pays en Europe où autant d’entreprises soient soutenues chaque année.
 
 
A PROPOS DE GRANT THORNTON FRANCE
Grant Thornton, groupe leader d’Audit et de Conseil, rassemble en France 1 600 collaborateurs dont 110 associés dans 22 bureaux, en se positionnant sur 5 métiers : Audit, Expertise Conseil, Conseil Financier, Conseil Opérationnel & Outsourcing et Conseil Juridique et Fiscal.
Grant Thornton accompagne les entreprises dynamiques (sociétés cotées, entreprises publiques et privées) pour leur permettre de libérer leur potentiel de croissance, grâce à l’intervention d’associés disponibles et impliqués, épaulés par des équipes délivrant une expertise à très haute valeur ajoutée.
Les membres de Grant Thornton International constituent l’une des principales organisations d’Audit et de Conseil à travers le monde. Chaque membre du réseau est indépendant aux plans financier, juridique et managérial.
PLUS D’INFORMATIONS : le site Internet de www.grant-thornton.fr
 
CONTACTS PRESSE
AFIC : Antoinette Darpy |Tél. : 06 72 95 07 92 - adarpy@tobnext.com
Grant Thornton : Agnès de Ribet |Tél. : 01 56 21 06 34 - agnes.deribet@fr.gt.com

Fichiers "Activité du capital investissement en 2014"

 cp-activite-capital-inve